Jean Baden Dubois, Gouverneur de la BRH

Un nouveau directeur général à la tête du Fonds de Développement Industriel

Le National – En date du mercredi 22 février 2017, le gouverneur de la Banque  de la République d’Haïti (BRH) M. Jean Baden Dbois  a procédé à l’installation du nouveau directeur général du Fonds de développement industriel (FDI), Edgard Jeudy, au siège social de ladite institution à Bourdon.

« Par décret en date du 20 mars 1981, l’État haïtien a créé auprès de la Banque de la République d’Haïti (BRH), le Fonds de développement industriel, connu sous le nom de FDI, avec la mission de promouvoir le développement industriel du pays, en prenant en charge les besoins de financement des petites et moyennes entreprises (PME) dotées de potentiels de création d’emplois, de génération de devises étrangères, de création de valeurs ajoutées, de valorisation de matières premières locales et opérant de manière non préjudiciable à l’environnement », a insisté le gouverneur de la BRH, Jean Baden Dubois, d’entrée de jeu.

« Cette mission concorde parfaitement avec les objectifs assignés à la banque centrale par le législateur dans les deux premiers alinéas de l’article 2 de la loi du 11 septembre 1979 qui stipule que la BRH a pour objet de promouvoir dans le domaine de la monnaie et du crédit et des changes, les conditions les plus favorables au développement de l’économie nationale, encourager le développement et l’utilisation la plus complète, la plus efficace des ressources productives du pays. C’est dans ce contexte que j’ai le privilège d’installer à la tête de cette institution Edgar Jeudy, assistant directeur financier faisant partie de la haute direction de la banque centrale, expert-comptable et financier et qui a l’avantage d’avoir été membre du conseil provisoire de gestion qui a dirigé le FDI d’octobre 2013 à février 2014, lors de la vacance provoquée par le décès du très regretté Lhermite François », poursuit-il, soulignant par ailleurs le travail qualifié d’incommensurable que vient d’accomplir le directeur général sortant, Serge Merger qui, dit-il, a pu mener la barque à bon port dans des circonstances particulièrement difficiles.